Déploiement du programme TED-i

Le 3 décembre, le ministre Jean-Michel Blanquer s'est rendu à l'école Jules-Ferry d'Ormesson-sur-Marne (94) en présence de Madame Brigitte Macron autour de la télé-éducation et des systèmes robotisés.

Le 3 décembre 2021, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, s’est rendu à l’école Jules-Ferry d’Ormesson-sur-Marne (94), en présence de Madame Brigitte Macron, autour de la télé-éducation et des systèmes robotisés qui permettent aujourd’hui aux élèves subissant de longues maladies de pouvoir suivre leur scolarité à distance durant leur convalescence. Une visite qui marque le coup d’envoi du déploiement du programme TED-i en France et, en particulier, dans l’académie de Créteil.

tedi-02

À l’école élémentaire Jules-Ferry d’Ormesson-sur-Marne (94), Jean-Michel Blanquer et Brigitte Macron ont rencontré des élèves et des professeurs d’une classe qui utilisent le programme Travailler Ensemble à Distance et en interaction (TED-i).

Destiné aux élèves et étudiants touchés par des maladies graves et de longue durée, TED-i permet de bénéficier gratuitement de la télé-éducation via des systèmes de télé-présence robotisés (STPR). Ces systèmes, destinés à améliorer l’accompagnement pédagogique et la socialisation des élèves leur offrent la possibilité d’assister en temps réel aux cours qui se déroulent dans les écoles, établissements scolaires ou d’enseignement supérieur.

Le ministre et la Première dame ont assisté à une démonstration de l’utilisation des robots pédagogiques de télé-présence (Buddy & Beam) avant d’échanger avec les équipes du rectorat sur le déploiement de TED-i dans l’académie de Créteil.

Le programme TED-i dans l’académie de Créteil

tedi 01

Dans l’académie de Créteil, le programme TED-i a démarré depuis la rentrée scolaire 2021-2022. 50 TED-i auront ainsi été déployés d’ici la fin d’année civile, dans le 1er et le 2nd degrés. La mise en œuvre du dispositif va s’intensifier avec, à terme, 260 TED-i disponibles.

Dans le premier degré, les robots Buddy – statiques, émettent des signes d’interactivité (humeurs, messages, demande de parole, etc.).

Dans le second degré, sont utilisés les robots Beam sont mobiles et pilotables avec un Joystick.

À partir de janvier 2022, un groupe de travail académique dont l'objectif permettra d'évaluer la plus-value sociale et scolaire du projet.