ac-creteil.fr

Lutte contre les effets de la grande pauvreté

A la suite de la publication du rapport de Jean-Paul Delahaye Grande pauvreté et réussite scolaire – Le choix de la solidarité pour la réussite de tous, en mai 2015, l'académie de Créteil a engagé une réflexion et un ensemble d'actions destinées à lutter contre les effets de la grande pauvreté à l'École.


Séminaire académique "grande pauvreté et réussite scolaire" par Academie de Créteil

Des outils pour agir

La publication du rapport Grande pauvreté et  réussite scolaire – Le choix de la solidarité pour la réussite de tous, remis en mai 2015 par Jean-Paul Delahaye à la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a marqué une étape déterminante dans la prise en compte de la précarité en milieu scolaire. 

Ce rapport a en effet mis en lumière l’impact de la grande pauvreté sur la scolarité des élèves les plus défavorisés. Ses analyses et ses préconisations ont été les fondements d’une action éducative et pédagogique engagée au niveau national et déclinée dans l’académie.

La mission académique

Dès novembre 2015, Béatrice Gille, rectrice de l’académie de Créteil, a confié à Christian Wassenberg, IA-DASEN de la Seine-Saint-Denis, la mission d’élaborer un plan d’action académique destiné à contrer les effets de la grande pauvreté en milieu scolaire.

Le comité académique

Dans le cadre de cette mission, un comité a été mis en place pour établir un état des lieux sur la grande pauvreté dans l’académie de Créteil. 

Celle-ci est en effet particulièrement concernée par ces difficultés : des situations de grave précarité existent notamment en Seine-Saint-Denis, département le plus pauvre de la France métropolitaine. La Seine-Saint-Denis fait partie des 4 départements français où le taux de pauvreté des enfants était le plus élevé en 2011 : entre 28,3 et 33,7 % (moyenne en métropole : 20,3 %). C’est aussi le département où le taux de pauvreté des enfants a le plus augmenté entre 2008 et 2011 : + 3,3 points (moyenne en métropole : 1,24 point).

Le comité a parallèlement entrepris de favoriser la mise en œuvre des actions en diffusant un « vade-mecum » au sein de tous les établissements. 

Le « vade-mecum » Grande pauvreté et réussite scolaire

Ce document a pour objectif d’inciter la communauté éducative à mieux connaître les conditions de vie des élèves, et de mener une action pédagogique et éducative mieux adaptée à tous les publics accueillis. 

Destiné aux écoles, aux collèges et aux lycées, il présente les axes de travail pouvant contribuer à lutter contre les méfaits de la grande pauvreté sur la réussite des élèves :

  • connaître et identifier la grande pauvreté pour agir localement ;
  • intégrer la question de la grande pauvreté dans le pilotage des établissements, y compris dans la communication avec les familles ;
  • garantir l’équité scolaire par une pédagogie adaptée.

Une coordination indispensable

La lutte contre les effets de la grande pauvreté à l’École passe par l’instauration d’une relation de confiance avec les familles, par la coopération avec les fédérations de parents d’élèves, et plus largement par la coordination entre services de l’État, collectivités territoriales et acteurs associatifs présents sur le territoire académique.

  • Imprimer
  • Agrandir

Directions des services départementaux de l'éducation nationale

Contour des 3 départements de l’académie de Créteil Les 3 départements de l’académie de Créteil : contour du 94 Les 3 départements de l’académie de Créteil : contour du 93 Les 3 départements de l’académie de Créteil : contour du 77

Campagnes

Saisir les services de l'État