ac-creteil.fr

Actualités

Partager cette page
Contact

Envoyez vos demandes de publication assorties des documents à votre disposition et d’une explication du lieu et contexte de production à Bénédicte Bazin :

benedicte.bazin@ac-creteil.fr

Mur d'expression de l'académie de Créteil
Actu académique  - 17/11/2015

Que nous soyons élèves, étudiants, enseignants, personnels de l’académie de Créteil, parents ou familles, les évènements tragiques qui ont touché Paris et la Seine-Saint-Denis le vendredi 13 novembre nous ont tous bouleversés. Un besoin de dire, qui est aussi un hommage à la liberté d’expression si chère à notre pays, s’est manifesté dans nombre d’établissements scolaires de notre académie. C’est dans le but d’offrir un espace à tous ces sons, images, textes, paroles... que nous avons décidé d’ouvrir une page sur le site internet académique. Cet espace est le vôtre, et nous vous invitions à y contribuer.

Les contributions sont mises en ligne au fur et à mesure qu'elles nous parviennent. Le très bel élan d'expression qui s'empare de notre académie nous amène à gérer un volume important d'envois. Nous vous remercions de votre patience et faisons tout notre possible pour mettre vos contributions en ligne dans les délais les plus courts.

Noisiel (77) - École de l'Allée des Bois

Les élèves de CE2-CM1 de l'école élémentaire de l'Allée des Bois de Noisiel (77) chantent La Marseillaise à la suite des attentats de novembre 2015.

Texte d'une retraitée

Une personne retraitée de l'Éducation nationale a souhaité rendre hommage aux victimes en rédigeant ce poème.

Pour eux :
De battre leur cœur s’est arrêté.
De battre notre cœur s’est arrêté.

Ils étaient Français, étrangers,
Juifs, musulmans, chrétiens ou sans croyances
sauf celle qui leur était commune : leur liberté
de  vivre et d’aimer sans distinction de religion ou de race
et de s’exprimer dans ce qu’ils aimaient.

De battre leur cœur s’est arrêté
et aussi ce soir-là et le lendemain le cœur du monde libre.
De battre notre cœur s’est arrêté.

Des lumières se sont alors allumées : bleu, blanc, rouge :
nous les blacks, les blancs, les beurs ; nos yeux se sont ouverts
sur cette terre en couleur qui voulait masquer la douleur
et se relever afin de continuer pour eux de transmettre
encore et encore leurs messages.

De battre leur cœur s’est arrêté.
De battre notre cœur doit continuer dans ce message de paix.

Champigny sur Marne (94)- École Romain Rolland

Une classe de CM2 a réalisé des dessins exprimant l'espoir. Les élèves les présentent dans une vidéo dans laquelle ils récitent le poème « Liberté » de Paul Éluard.

Noisiel (77) - Collège Le Luzard

Des élèves de ce collège de Noisiel, encadrés par leur professeure documentaliste, ont réalisé un numéro hors-série du Luz'Express intitulé « Tous unis pour Paris ».

Sevran (93) - Collège Paul Painlevé

Suite aux attentats du 13 novembre 2015, des collégiens de Sevran ont réalisé des textes et des dessins pour exprimer leur émotion. Des productions ont été exposées dans les salles et les couloirs du collège.

La statue de la République Dessin d'élève

Dessin d'élève Des dessins accrochés sur la porte Dessin d'élève

Le Bourget (93) - École Jean Mermoz

Les élèves de l'école maternelle Jean Mermoz du Bourget ont réalisé une œuvre collective, suite aux événements du 13 novembre 2015,  afin de véhiculer un message  de paix et de fraternité.

Dessins et messages d'élèves accrochés

Sucy-en-Brie (94) - Lycée Montaleau

Avec la complicité de leurs enseignants, les élèves de première année de C.A.P. pâtisserie du lycée Montaleau de Sucy-en-Brie ont  élaboré deux tours Eiffel en chocolat. Celles-ci sont restées tout au long du mois de décembre à l'entrée du restaurant d'application du lycée.

Une Tour Eiffel en chocolat Une Tour Eiffel en chocolat

Villeneuve-Saint-Georges (94) - Lycée François Arago

Suite aux attentats, ces lycéens ont exprimé leur ressenti avec des textes personnels, des citations, des dessins... Ces productions ont ensuite habillé la tour Eiffel créée par les élèves de bac pro « structures métalliques » l’année dernière.

Dessin d'élève Des dessins et méssages d'élèves accrochés à une structure représentant la Tour Eiffel Dessins et messages d'élèves

Champigny-sur-Marne (94) - Lycée professionnel Gabriel Péri

Des élèves ont réalisé des affiches et dessins après les attentats. Les élèves non francophones de la classe d'accueil ont, quant à eux, traduit le mot « Paix » dans leur langue maternelle (arabe, araméen, créole, portugais, roumain, tamoul...) en s'inspirant parfois de dessins de presse exposés au CDI.

Dessins et messages d'élèves accrochés Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessins d'élèves Dessins et messages d'élèves accrochés Dessins et messages d'élèves

Dessin d'élève Dessins et messages d'élèves accrochés Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessins et messages d'élèves accrochés Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève

Neuilly-sur-Marne (93) - Lycée Nicolas-Joseph Cugnot

Ces élèves ont consacré une partie du dernier numéro du journal de leur établissement aux attentats. Ces quelques pages rendent compte des travaux qu'ils ont réalisés afin d'exprimer leur émotion. L'intégralité du numéro est consultable sur le site du lycée.

Maisons-Alfort (94)- École élémentaire Raspail

Suite aux attentats, des élèves de CM2 ont produit différents travaux d'arts plastiques pour exprimer leur émotion et leurs interrogations.

Dessin d'enfant Dessin d'enfant Dessin d'enfant

Vincennes (94) - Collège Saint-Exupéry

Élèves et personnels se sont retrouvés dans la cour pour former un « drapeau humain » à l'aide de feuilles de couleur et pour chanter la Marseillaise.

Les élèves dans la cour chantent la Marseillaise

Rosny-sous-Bois (93) - École Félix Éboué

Des élèves de CM1 ont associé à chaque terme de la devise nationale des valeurs, sentiments et attitudes à encourager chez chacun. À partir de l’œuvre de Picasso, ils ont laissé cours à leur créativité pour réaliser des messages de paix. Les productions sont exposées dans les couloirs de l'école.

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Neuilly-sur-Marne (93) - Collège Balzac

Ces collégiens ont réalisé des dessins afin d'exprimer leur émotion. Ceux-ci sont exposés dans le hall de l'établissement.

L'Haÿ-les-Roses (94) - École du Jardin Parisien

Après un moment d'échange, ces élèves d'une classe de CM2 ont exprimé leur émotion en réalisant des dessins. Leur enseignant a, quant à lui, rédigé un poème inspiré des paroles de ses élèves.

Dessins d'élèves accrochés au tableau

Pourquoi ils veulent nous tuer
M’a demandé l’enfant
Pourquoi

Dans ses yeux grands ouverts
Je pleure notre futur
De sombres larmes coulent
Sur le fil de nos jours

Pourquoi il y a la guerre
M’a demandé l’enfant
Pourquoi

Dans sa voix tremblotante
Je frissonne en dedans
L’écho du mal s’abat
Sur le fil de nos jours

Pourquoi ils sont méchants
M’a demandé l’enfant
Pourquoi

Dans sa question naïve
Je m’abîme en silence
La honte dégouline
Sur le fil de nos jours

Mais un jour quand il n’y aura plus d’armes
Un jour ce sera la paix

Dans son sourire d’enfant
Je retrouve la force
Debout près de l’espoir
Et du jour qui sourit

Saint-Denis (93) - Lycée Bartholdi

Des élèves ont travaillé sur de grandes figures associées à la paix et à la tolérance (Martin Luther King, Gandhi, Harvey Milk...), sur la chanson Imagine de John Lennon et sur la BD de Paul Stanley inspirée de cette chanson. Le but était de créer une affiche pour le mur d’expression du lycée.

Des messages et dessins d'élèves Dessins et messages d'élèves

Dessins et messages d'élèves Dessins et messages d'élèves

Chevilly-Larue (94) - Collège Liberté

Mercredi 2 décembre 2015, à l'initiative des élèves du collège, un hommage aux victimes des attentats a eu lieu au collège. La réalisation d'un drapeau humain a été suivie de la lecture d'un texte écrit par un élève de troisième et d'une Marseille.

Les élèves dans la cour tiennent des feuilles bleues, blanches et rouges

À toutes les familles ravagées
Chantons pour rendre hommage
À toutes ces victimes assassinées
Chantons pour l'héritage
Que nous allons laisser
À nos enfants qui ne sont pas encore nés.

Chantons notre hymne ensemble
Dans ce pays, on se ressemble
On est peut être pas tous pareils
Mais nous avons tous perdus des proches
Qui à cause des attentats sont dans un éternel sommeil.

Nous allons faire en sorte d'avoir, une approche
pour que de là ou ils sont, ils comprennent
Que l'ensemble du collège Liberté les soutienne.

Sidi Mohamed, élève de troisième

Saint-Denis (93) - École Le stade

De jeunes élèves de petite section ont réalisé une œuvre collective autour du mot « Liberté » en réaction aux attentats.

Dessins d'élèves

Aulnay-sous-Bois (93) - Lycée Voillaume

Des élèves ont souhaité montrer leur attachement aux valeurs de la République et rendre hommage aux victimes des attentats en arborant les couleurs du drapeau et en formant un signe de paix.

Le traçage de signe de la paix au sol dans la cour vide Dans la cour, les élèves prennent place dans le traçage du signe de la paix

Montreuil (93) - Lycée polyvalent Eugénie Cotton

Ces lycéens se sont exprimés sur les attentats par le biais de productions graphiques exposées sur un mur d'expression dans le hall de l'établissement.

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Le Blanc-Mesnil (93) - École Victor Hugo du Blanc-Mesnil (93)

Naëlle, 8 ans, qui pratique le piano, a réalisé ce dessin à la suite des attentats.

Dessin d'élève

Un parent d'élève a rédigé une lettre afin d'exprimer son émotion et sa reconnaissance aux enseignants

Chère maitresse, cher maître,

La France vient de subir d’effroyables attentats sur notre territoire qui ont fait de nombreuses victimes. Nous sommes tous terriblement affectés par ces évènements tragiques qui sèment le trouble dans les cœurs. Après l’effroi, la colère et la peur, nous devons nous relever et continuer à unir nos forces afin de créer les conditions favorables aux apprentissages au sein des établissements scolaires.

En effet, plus que jamais la question du vivre ensemble doit être au centre des préoccupations et figurer parmi les axes principaux du projet d’école.

Bien plus qu’à l’accoutumé, votre mission principale d’éducation des enfants de la république, se révèle être encore plus essentielle dans le contexte actuel. Vous portez la responsabilité de la formation du citoyen de demain dans le respect des valeurs de la république,  et en cela je vous témoigne le soutien et le concours des parents d’élèves pour parvenir à cet objectif.

Car en effet, cette responsabilité est commune. L’environnement familial de nos enfants est également capital quant  à la formation de l’individu en devenir, et donc du citoyen de demain.

En tant que mère de famille et parent d’élèves, je vous avoue mon inquiétude. Oui, j’ai peur pour l’avenir de la France et de son climat social. Comment lutter  contre la division, la stigmatisation, la haine et le rejet de l’autre ? Comment lutter contre  toutes les différences ? Comment étouffer les idées néfastes en germe dans l’esprit des enfants et qui trouvent leur berceau à la fois à l’école et dans l’environnement de l’enfant ? Quelles réponses apporter aux questions des enfants et comment nourrir la réflexion ? Comment s’assurer que le principe de la laïcité soit assimilé et acquis dans l’esprit des enfants ?

Ces questions ne sont pas nouvelles mais présentent un intérêt majeur aujourd’hui. Nous nous nous devons de soutenir et renforcer nos efforts, à la fois dans le cadre d’actions locales citoyennes mais aussi au sein de l’École.

Je tenais donc à vous remercier, vous enseignants, qui assumaient  cette mission au combien difficile et importante. Vous avez entre vos mains la France de demain, la France de la paix et du respect de l’autre.

Un parent à cœur ouvert.

Clichy-sous-Bois (93) - Collège Robert Doisneau

Ces collégiens se sont exprimés en mots et en images après les attentats.

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessins d'élèves Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Le Perreux-sur-Marne (94) - École Les Joncs Marins

Les élèves d'une classe de CM1 ont réalisé une mosaïque afin d'exprimer leur émotion.

Des dessins d'élèves accrochés au tableau

Nemours (77) - Lycée Étienne Bézout

Une classe de 1re ES a réalisé une affiche intitulée « Partage de maux ». Chaque élève a d'abord écrit une lettre à un destinataire imaginaire avant de la confier à un camarade qui devait représenter ses émotions sur ce support en mots ou en dessins.

Photo de groupe des élèves devant leur affiche

Bonneuil-sur-Marne (94) - Collège Paul Éluard

Des élèves ont réalisé une affiche exposée dans le hall de l'établissement. Sur cette grande feuille de 2 m sur 1,50 m, ils ont ainsi exprimé ce qu'ils ressentaient en écrivant, dessinant ou simplement en venant la signer.

Dessins et messages d'élèves accrochés Dessins et messages d'élèves Dessins et messages d'élèves accrochés

Dessins et messages d'élèves accrochés Dessins et messages d'élèves accrochés Dessins et messages d'élèves accrochés

Combs-la-Ville (77) - Lycée Galilée

Vendredi 27 novembre 2015, le lycée Galilée de Combs-la-Ville s'est associé à l'hommage national aux victimes en réalisant un lâcher de ballons.

Lâcher de ballons dans la cour du lycée

Cachan (94) - Lycée Maximilien Sorre

Jennifer, membre de l'équipe du lycée, a exprimé sa solidarité en réécrivant L'Hymne à l'amour d’Édith Piaf.

Hymne à Paris

« Le ciel bleu sur nous peut s'effondrer,
Et la Terre peut bien s'écrouler,
Peu m'importe les peines,
Tu unis le monde entier.

Tant d'amour réunira nos mains,
Tant d'efforts pour guérir nos chagrins,
Peu m'importe les problèmes,
Mon Paris puisque je t'aime.

Et tout autour du Monde,
Honoré sur toutes les ondes,
On ne te laissera pas tomber.
La France décrochera les unes !
Elle se jouera de l'infortune !
Et elle refusera de flancher.
Il n'y aura plus qu’une seule patrie,
Le terrorisme anéanti.
Et la guerre sera évitée.
La Peur ne fera plus sa Loi,
Tout sera comme autrefois,
Mon Paris je te promets !

Si encore Daesh s'attaque à toi,
S'il te blesse, que tu tombes au plus bas,
Relève-toi ! Paris, relève-toi !
Nous sommes forts, nous serons là !

Nous aurons pour nous l'éternité,
Dans le cœur unit du Monde entier !
Sur la Terre, plus de problèmes,
Mon Paris, vois-tu, on t'aime !

Paris réunit ceux qui s'aiment ! »

Jennifer, sur la musique de L'Hymne à l'Amour d'Édith Piaf

Bussy-Saint-Georges (77) - École George Sand

Luna, élève d'une classe de CE2 appelle à la paix dans son dessin.

Dessin d'élève

Mission de lutte contre le décrochage scolaire du Val-de-Marne

Une classe de jeunes adultes non francophones de la Mission de lutte contre le décrochage scolaire du Val-de-Marne condamne les attentats, exprime leur solidarité et invite à refuser les amalgames.

Photo de groupe des élèves

Nous, les élèves de la classe de Français Langue Etrangère du collège Schweitzer de Créteil souhaitons nous exprimer sur les attentats du vendredi 13 novembre 2015 à Paris.

Pour nous, les terroristes ne sont pas des musulmans, pas des pratiquants mais seulement des barbares, des malfaiteurs et des criminels.
Ils salissent tous les vrais musulmans du monde. On leur a lavé le cerveau et on les a remplis de haine et d'idées fausses.
Nous sommes musulmans en France et être musulmans ici c'est :
- Respecter les droits de chacun et ne rien imposer aux autres.
- Laisser chacun faire ce qu'il veut dans le respect de la loi et même si cela nous choque.
- Être pratiquant au fond de nous mais pas avec la bouche et pas avec les armes.
- Trouver sa place en France sans créer de problème.
- Être sérieux, logiques et apprendre le droit français pour ne pas être en difficulté.
- C'est aussi étudier, apprendre un métier et apporter notre force de travail à la France.
Aujourd'hui, nous avons peur. Peur d'être victimes d'un attentat mais surtout, peur que les Français mélangent les terroristes et les Musulmans.
La France nous a bien accueillis, nous qui venons de pays où sévit la guerre et beaucoup de gens nous ont rassurés, mais il y en a d'autres qui nous regardent mal et c'est très difficile à supporter.
Aussi, nous espérons, comme le dit le président que : « la France soit plus forte que les terroristes ».

Vive la France

Texte écrit par : Moussa, Yougoukassé, Mohammed, Mahamadou, Djenabou, Mohamet, Garaba, Mariane, accompagnés par Pascale Diez, sur l'invitation de Monia El Hassani (CPE du collège Schweitzer) et de Marie Parisier-Camara (coordonnatrice de la Mission de Lutte contre le décrochage scolaire).

Le Bourget (93) - École Jean Mermoz

Après un temps d'échange, des élèves de grande section de l'école maternelle Jean Mermoz du Bourget ont décidé de peindre une colombe, symbole de paix.

Collage d'élèves

Gagny (93) - École Émile Cote

En classe,ces élèves de CM2 ont exprimé leur très grande tristesse. En signe de solidarité avec les familles endeuillées, ils ont souhaité réaliser des affiches afin de réaffirmer leurs convictions citoyennes.

Dessins d'élèves Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève

Bagneaux-sur-Loing (77) - École élémentaire

À l'école élémentaire de Bagneaux-sur-Loing, la classe de CP/CE1 a réalisé une « ronde de fraternité ». Un atelier philosophique a également été l'occasion d'un dialogue et d'un moment de réflexion sur les attentats. Les élèves ont ensuite décidé de produire des dessins et des textes, désormais exposés dans le hall de l'école.

Des dessins d'élèves accrochés

Des dessins et découpages d'élèves accrochés Des dessins d'élèves accrochés

Des dessins d'élèves accrochés Des dessins d'élèves accrochés

Bondy (93) - École Olympe de Gouges

Chaîne de solidarité, moments de recueillement et d'hommage, expression autour de citations et de l'image relayée dans les médias de la « Marianne qui pleure » se sont tenus à l'école Olympe de Gouges de Bondy.

Les élèves font une ronde dans la cour Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Chelles (77) - Collège de l'Europe

À l'initiative des professeurs documentalistes, un mur d'expression a été installé au CDI. Tous les élèves qui le souhaitaient ont pu ainsi exprimer leur émotions.

Dessin d'élève Message d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Message d'élève Message d'élève

Message d'élève Message d'élève Message d'élève

Message d'élève Dessins et messages d'élèves accrochés Message d'élève

Dessins et messages d'élèves accrochés Dessins et messages d'élèves accrochés

Pantin (93) - École Charles Auray

Des élèves se sont exprimés sur les attentats devant une caméra de télévision. L'occasion pour eux de faire part de leurs émotions, interrogations et réflexions.

Roissy-en-Brie (77) - Collège Anceau de Garlande

Les élèves de ce collège ont réalisé un mur d'expression regroupant leurs témoignages de solidarité.

Pantin (93) - École Louis Aragon

Après un temps de parole, ces élèves ont dessiné ou écrit pour exprimer leur émotion et transmettre un message de paix. Les dessins de cette classe de CE2 ont été publiés sur le blog de l’école.

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Message d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Conseil académique de la vie lycéenne

Les élèves élus au conseil académique de la vie lycéenne de France ont souhaité rendre hommage aux victimes des attentats en exprimant en un mot leur émotion.

Des portraits d'élèves tenant des messages

Maisons-Alfort (94) - Lycée Paul-Bert

Vendredi 27 novembre 2015, une classe de seconde du lycée Paul-Bert de Maisons-Alfort (94) s'est associée à l'hommage national rendu aux victimes des attentats. Voici le témoignage de leur enseignant :

Ce matin, je suis rentré comme d'ordinaire dans ma salle de cours 210b.  La classe de seconde professionnelle « systèmes électroniques numériques », composée de jeunes de 15-16 ans de toutes origines, est entrée. Petits bavardages, des « bonjour M'sieur »...  ; puis, comme d'habitude debout derrière leur bureau, ces élèves ont fini par faire silence dans l’attente d'un « bonjour mesdames, messieurs »... Mais aujourd’hui, ce bonjour n’a pas été suivi du traditionnel « asseyez vous ».

Aujourd’hui, j’ai ouvert mon sac, j’en ai sorti nos couleurs pliées dans leur bleu et j’ai tourné le dos à mes élèves toujours debout. J’ai déplié le long du tableau nos couleurs, et en les fixant, j’ai entendu s’élever dans mon dos les applaudissements de mes jeunes élèves...

Un drapeau français accroché au tableau

Mexico - Lycée français

Les élèves du lycée français de Mexico, vêtus de blanc et fleurs à la main, ont observé une minute de silence en hommage aux victimes. L'académie de Créteil, qui a un accord de coopération éducative avec le Mexique, les remercie de ce témoignage de solidarité.

Les élèves tiennent des fleurs blanches qu'ils lèvent vers le ciel

Les élèves, assis par terre, tiennent des fleurs blanches Les élèves tiennent des fleurs blanches

Saint-Denis (93) - Collège Jean Lurçat

Des élèves de 6e ont eu à cœur d'exprimer leur émotion et leur soutien dans des poèmes. Ce moment d'expression s'est tenu dans le cadre d'une séance de français intitulée « Mon vendredi 13 ».

Poème d'élève Poème d'élève Poème d'élève Poème d'élève

Poème d'élève Poème d'élève Poème d'élève Poème d'élève

Poème d'élève Poème d'élève Poème d'élève Poème d'élève

Poème d'élève Poème d'élève Poème d'élève Poème d'élève

Bondy (93) - Collège Jean Zay

Ces élèves ont participé en cours d'arts plastiques à la réalisation d'un mur d'expression où messages d'espoir, hommages aux victimes et affirmations de leur attachement à la démocratie se côtoient. Les collégiens se sont exprimés sur des papiers ou des ballons en utilisant différentes techniques. Les classes de troisième ont également mené à bien un projet  intitulé « Mes mains ont la parole » afin de créer un geste symbolique.

Dessins et messages d'élèves accrochés

5 mains d'élèves pour former le signe de la paix Dessins et messages d'élèves accrochés

Dessins et messages d'élèves accrochés 13 poings d'élèves entourent le drapeau français

Mur d'expression du collège
Mes mains ont la parole !

Fontenay-sous-Bois (94) - Collège Joliot-Curie

Une collégienne a fait part de son émotion par le biais du dessin.

Dessin d'élève Dessin d'élève

Gretz-Armainvilliers (77) - Collège Hutinel

Dessins, poèmes, écrits divers ont nourri le mur d'expression dressé dans le hall du collège. Toutes les productions des élèves témoignent non seulement de la tristesse ressentie mais aussi de l'envie de porter les valeurs de la République.

Dessins et messages d'élèves accrochés Dessins et messages d'élèves accrochés Dessins et messages d'élèves accrochés

Aulnay-sous-Bois (93) - Collège Simone Veil

Ces collégiens ont souhaité marquer leur soutien aux victimes par une chaîne humaine, une minute de silence et plusieurs productions écrites et visuelles.

Les élèves forment le signe de la paix dans la cour Les élèves forment le signe de la paix dans la cour

Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève

Vitry-sur-Seine (94) - Collège Lakanal

Des élèves de sixième et de quatrième se sont exprimés sur des feuilles blanches. Avec celles-ci, ils ont ensuite construit des tours Eiffel sur les murs et la porte de la salle d'arts plastiques.

Dessins d'élèves accrochés au mur Dessins d'élèves accrochés au mur

Boissy-Saint-Léger (94) - École Sacrés Cœurs

Tous les élèves de la petite section du CM2 ont réalisé un « panneau de solidarité » afin de montrer que nous sommes tous liés les uns aux autres.

Tableau réalisé par les élèves

Champigny-sur-Marne (94) - Collège Rol-Tanguy

Rendre hommage aux victimes et remercier les pays étrangers de leur soutien : tel était l'objectif de ces élèves dans leurs affiches.

Dessins et messages d'élèves accrochés

Dessins et messages d'élèves accrochés Dessins et messages d'élèves accrochés

Maisons-Alfort (94) - École Victor Hugo

Ces élèves de CE2 ont exprimé leurs pensées et sentiments sous la forme d'acrostiches.

Acrostiches

Créteil (94) - Collège Plaisance

Ces collégiens se sont réunis dans la cour pour former un cœur afin de délivrer un message de fraternité et de solidarité. Se sont joints à eux les personnels de l'établissement, un père d'élève présent sur place à moment-là, des personnels du centre socio-éducatif et culturel La Maison pour Tous des Bleuets et des anciens combattants qui étaient présents pour l'installation d'une exposition au CDI.

Les élèves forment un coeur dans la cour

Champigny-sur-Marne (94) - École Albert Thomas

Les élèves d'une classe de CM1 ont exprimé leur émotion sur des affiches et en scandant les paroles de la chanson québécoise composée par Raymond Lévesque en 1956.

Champigny-sur-Marne - École Albert Thomas

[E3] « Quand les hommes vivront... »Vidéo réalisée par la classe de CM1A de l'école Albert Thomas à Champigny-sur-Marne (94).

Posté par 1000 fenêtres sur la laïcité et la liberté sur lundi 7 décembre 2015

Messages d'élèves

Messages d'élèves Messages d'élèves Messages d'élèves

Fontenay-Trésigny (77) - Collège Stéphane Mallarmé

Ces élèves de sixième ont réalisé une affiche intitulée « Tous solidaires des victimes du 13 novembre 2015 » en vie de classe.

Affiche réalisée par des élèves

Dammartin-en-Goële (77) - Lycée Charlotte Delbo

Ces lycéens ont réalisé un « mur de la paix ». Sur cet espace de libre expression, les élèves ont pu accrocher une pensée, une émotion, des paroles de chansons, des extraits de textes littéraires ou des dessins pour promouvoir la paix.

Dessins et messages d'élèves accrochés Dessins et messages d'élèves accrochés

Dessins et messages d'élèves accrochés Dessins et messages d'élèves accrochés Dessins et messages d'élèves accrochés

Créteil (94) - Collège Victor Hugo

En cours de technologie, des élèves de sixième ont réalisé des dessins sur lesquels était inscrit un message de solidarité.

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Longperrier (77) - Lycée Charles-de-Gaulle

Dans le cadre du cours d'anglais, des élèves de seconde du ont utilisé la chanson Imagine de John Lennon pour mettre en mots et images leur réaction face aux attentats.

Dessins et messages d'élèves accrochés Dessins et messages d'élèves accrochés Dessins et messages d'élèves accrochés

Dessins et messages d'élèves accrochés Dessins et messages d'élèves accrochés Dessins et messages d'élèves accrochés

Dessins et messages d'élèves accrochés Dessins et messages d'élèves accrochés

Le Blanc-Mesnil (93) - Collège Nelson Mandela

Production de banderoles, de dessins, de textes et moments d'échange ont rythmé la matinée du lundi 16 novembre 2015 de ces collégiens. Avant de respecter la minute de silence nationale, les élèves ont pu allumer une bougie en mémoire des victimes. L'hommage s'est notamment terminé par le chant à l'unisson de La Marseillaise.

Sur un tableau : 'Ce lieu est un emplacement dédié à la commémoration. Merci de le respecter et de respecter les gens qui s'y sont exprimés' - Drapeau français en berne Production d'élève Des bougies et des fleurs déposées sur une table

Dessins d'élèves accrochés au mur Dessins d'élèves Banderole 'Tous unis contre la terreur' dans le hall du collège

Dessin d'élève Dessins d'élèves accrochés au mur Une élève allume une bougie

Slam des 4e1

À tous

À toi, homme qui a tué,
Comment en es-tu arrivé là?
Quelle était ta pensée?
Quel était ton but?
Quelle était ta foi?
Quel était ton avenir?
Ton Dieu ne t’a jamais dit de tuer en son nom.

À toi qui as perdu un être cher
Moi, Grace
Moi, Laura
Moi, Lenny Kaïs
Moi, Moussa
Moi, Brahim
Moi, Lina
Moi, Kadidja
Je partage ta peine inexprimable et infinie
Tôt ou tard justice sera faite.

À toi qui as perdu la vie en t’amusant
En rigolant
En partageant
En dansant
En souriant
En criant
Sans penser à demain
Toi, métisse, blanc, noir, musulman, juif, chrétien, athée
Repose en paix.

À toi, à nous, à vous encore vivants
Jamais on s’arrêtera
Jamais on baissera les bras
On préfère mourir debout que vivre à genoux.

Mitry-Mory (77) - École Jean Moulin

Les élèves de cette classe de CM2 ont choisi de rédiger un poème dans lequel ils expriment leur tristesse, leur solidarité, leur sentiment d'injustice, leur espoir et leur attachement aux valeurs de la République.

Paris,
berceau de la Liberté

Paris riait, Paris pleure.
Notre coeur est brisé en mille morceaux,
Chacun a dans la voix des sanglots.
La vie chantait, la vie pleure.

Paris était libre, Paris le restera.
La Tour Eiffel restera en l’air
Et la colère tombera par terre.
La vie était gaie, la vie le restera.

Je suis Paris, nous sommes Paris.
La capitale des Droits de l’Homme,
Sois fier de ton pays petit bonhomme,
La vie n’est rien sans Paris.

Notre liberté ne sera jamais bafouée,
Notre égalité sera toujours aimée,
Notre fraternité sera là pour nous aider,
Chacun faisant preuve d’une grande solidarité.

Liberté, égalité, fraternité,
Nous devons tous le respecter.

Poème de Yanis, fils d'une enseignante de Seine-Saint-Denis

Un ruban blanc, pour dire NON !

Un ruban blanc comme un cœur d'enfant,
Autour de mon poignet, pour dire non.
Non à la mort, non à la haine :
Je suis un enfant.

Un ruban blanc comme un cœur d'enfant
Plein de vie, j'aime la vie.
Je dépose une rose pour que mon âme se repose
Puis je plante un arbre pour semer la paix.

Un ruban blanc comme un cœur d'enfant,
Qui rêve de voler sur les nuages de la liberté,
Sauver des vies comme un ange blanc.
Une vie est sacrée, il ne faut pas la toucher,
Je la protège comme papa et maman.

Un ruban blanc comme mon cœur d'enfant
Autour de mon poignet
Pour dire assez.

Dessin de Paul, fils d'une enseignante du Val-de-Marne

Paul, âgé dix ans,exprime son sentiment sur les attentats dans ce dessin.

Dessin d'élève

Neuilly-sur-Marne (93) - Collège Albert Camus

Après un temps d'échange, des élèves de 5e ont souhaité réaliser une fresque pour exprimer leur émotion et leur soutien aux victimes. Tous se sont ensuite levés pour La Marseillaise.

Dessin d'élève

Vitry-sur-Seine (94) - Institut médico-éducatif Suzanne Brunel

Après un moment d'échange, cette classe a exprimé, par le biais du dessin, son émotion après les attentats.

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève

Noisy-le-Sec (93) - Lycée Olympe de Gouges

Ces lycéens expriment leur refus du terrorisme à travers différentes productions graphiques exposées sur leur mur d'expression libre, installé dans le hall de l'établissement.

Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève

 Alfortville (94) - Collège Léon Blum

Les élèves et l'équipe éducative se sont réunis pour une lecture collective du poème Liberté de Paul Éluard.

Bagnolet (93) - École maternelle Jean Jaurès

Des élèves de petite et de grande section ont contribué à l'hommage national aux victimes en réalisant de grandes affiches.

Dessin d'élève Dessin d'élève

Champigny-sur-Marne (94) - Collège Lucie Aubrac

En cours d'histoire-géographie, des élèves de 6eont exprimé leur émotion à travers des dessins et des textes.

Créteil (94) - École maternelle Allezard

Les élèves de grande section ont réalisé un collage afin de véhiculer un message de paix et de fraternité.

Dessin d'élève

Créteil (94) - Lycée Léon Blum

Ces élèves d'une classe de première se sont mis dans la peau du Président de la République pour écrire quelques mots d'apaisement après les attentats.

Lettre d'un élève Lettre d'un élève Lettre d'un élève Lettre d'un élève

Lettre d'un élève Lettre d'un élève Lettre d'un élève

Fontenay-sous-Bois (94) - Collège Joliot-Curie

Durant un cours d'anglais, alors que les élèves et leur professeur discutaient des attentats, une jeune fille a demandé :

« Madame, on est tous très mal avec ce qui s'est passé. Est-ce qu'on pourrait chanter la Marseillaise tous ensemble ? je crois que cela nous ferait du bien ». Et ils ont chanté la Marseillaise avec leur professeur.

Lieusaint (77) - Collège Saint-Louis

Des classes ont réalisé des affiches illustrant les valeurs de la République. Après les avoir plastifiées, les élèves les ont collées au sol avec ce message : « Ne piétinons pas nos valeurs».

Photo de groupe : les élèves font des cœur avec leurs mains devant une phrase au sol 'Au mépris et à la haine de la vie opposons notre respect et notre amour de la vie' Dessin d'enfant

Livry- Gargan (93) - Collège Édouard Herriot

Après un temps de dialogue et l'écoute de la chanson Imagine de John Lennon, les élèves ont respecté la minute de silence nationale. Certains avaient apporté avec eux des dessins et des pancartes réalisés en classe.

Meaux (77) - Collège Henri Dunant

Dans le cadre du cours d'arts plastiques, ces collégiens ont réalisé différents travaux artistiques (dessins, peintures...). Ils ont ainsi pu exprimer leur émotion et réfléchir aux moyens de véhiculer un message de paix.

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève Dessin d'élève

Dessin d'élève Dessin d'élève

Nogent-sur-Marne (94) - Collège Antoine Watteau

Dans le cadre d'une heure de vie classe, des élèves de 6ed'une classe numérique ont exprimé leur émotion sur un compte Twitter. Un travail de réflexion autour de la citoyenneté va maintenant s'engager.

Le Perreux-sur-Marne - École Pierre Brossolette

Sur le tableau de la classe, des élèves de CM2 ont exposé leurs dessins et messages en réaction aux attentats.

Dessins et messages d'élèves accrochés au tableau

Vaux-le-Pénil (77) - Collège La Mare aux Champs

Après avoir dialogué avec leurs enseignants, ces élèves de quatrième ont pris l'initiative d'organiser un rassemblement pour chanter La Marseillaise. Plusieurs centaines d'entre eux ont entonné, durant la récréation, l'hymne national sous la direction d'un professeur de musique.

Des élèves dans dans la cour chantent la Marseillaise Des élèves dans dans la cour chantent la Marseillaise

Plus de photos sur le site de l'établissement

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir

Directions des services départementaux de l'éducation nationale

Contour des 3 départements de l’académie de Créteil Les 3 départements de l’académie de Créteil : contour du 94 Les 3 départements de l’académie de Créteil : contour du 93 Les 3 départements de l’académie de Créteil : contour du 77

Campagnes

stagiaire 2016

'Découvrez le nouveau site du plan numérique

Saisir les services de l'État