Caractéristique d'un dipôle actif et détermination d'un point de fonctionnement.

 

 

1. Caractéristique du dipôle actif.

    Montage.

    Faire le montage ci-dessous et le faire vérifier.

    On utilise la convention générateur pour le dipôle actif.
    Faire varier la tension grâce au rhéostat et mesurer UPN et I. Rester dans une gamme de tensions comprises entre -2V et +4V.
    Pour obtenir toutes les valeurs, il faut inverser les bornes du générateur.

    Caractéristique.

    Tracer la caractéristique UPN=f(I). Modéliser le graphe obtenu et expliquer à quoi correspondent les coefficients de modélisation.

    Mesure de E, de Icc et calcul de r.

    E est la f.e.m (force électromotrice) du dipôle actif correspond à la tension à vide. Mesurer cette tension en plaçant un voltmètre aux bornes du dipôle.

    Icc correspond à l'intensité de court circuit du dipôle. Mesurer cette intensité en plaçant un ampèremètre aux bornes du dipôle (c'est l'ampèremètre lui-même qui fait le court circuit).

    Déduire des deux mesures précédentes la valeur de la résistance interne r du dipôle.

2. Point de fonctionnement.

Association avec un dipôle passif non linéaire (diode au silicium).

Brancher la diode aux bornes du dipôle actif et mesurer la tension aux bornes des dipôles ainsi que l'intensité du courant qui circule dans le circuit. Ces deux valeurs définissent le point de fonctionnement.

Vérification graphique.

En utilisant le montage ci-dessous faire la caractéristique de la diode UAB=f(I). Placer une résistance de protection de Rp=220W en série avec la diode. La résistance de protection permet de limiter le courant qui traverse la diode et d'éviter sa détérioration.

Tracer sur le même graphe la caractéristique de la diode et celle du dipôle actif.
Déterminer les coordonnées du point d'intersection des deux caractéristiques. Conclure

Association avec un dipôle passif linéaire (résistance de 220W ).

Brancher la résistance aux bornes du dipôle actif et déterminer le point de fonctionnement.

Vérification algébrique.

Mesurer la valeur de la résistance à l'ohmmètre et en appliquant la loi d'ohm aux bornes de la résistance et aux bornes du dipôle actif déterminer les coordonnées du point de fonctionnement. Conclure.



Richard TARGET
1 PLPI - 26/11/02