CHALEUR LATENTE DE FUSION

DE LA GLACE

Pour mesurer la chaleur latente de fusion LF de la glace, on plonge un morceau de glace à 0C dans un calorimètre contenant de l'eau à température ambiante et on relève les variations de la température q au cours de temps t jusqu'à la fusion complète de la glace et équilibre thermique.

L'enregistrement de la courbe calorimétrique q = f(t), automatisé, est réalisé avec une interface associée à un ordinateur, un capteur de température (Pt100 ou sonde ST01) préalablement étalonné.

Avant toute mesure, placer des glaçons d'eau distillée dans un récipient contenant de l'eau distillée de manière à les porter à la température de 0°C.

1. Capacité thermique du calorimètre

2. Courbe calorimétrique

Capteurs de température

Configuration de l'acquisition

Mesures

ATTENTION En fin d'expérience, verser le contenu du vase calorimétrique dans une éprouvette afin d'en déduire la masse m de glace introduite dans le calorimètre.

Courbe

3 Chaleur latente de fusion de la glace

Corrections calorimétriques

On peut observer, avant et après l'introduction des glaçons, que la température ne reste pas constante. Le calorimètre n'est pas une enceinte adiabatique parfaite. Pour évaluer les pertes et en tenir compte dans le calcul de LF, on utilise la méthode graphique (voir méthode des mélanges)

N.B. : Résolution

L'interface Fast Lab utilise un convertisseur analogique-numérique 12 bits sur un calibre 10 V.

haut de page

retour liste TP


André Méraud
BTS1
- 15/12/05