Actualités

Partager cette page

Retour sur la #JournéeDesDroitsDesFemmes : quand des lycéens interrogent les clichés sexistes des contes de notre enfance
Actu académique

Dans le cadre de la célébration de la Journée internationale des droits des femmes le 8 mars 2021, les élèves du lycée professionnel Camille-Claudel à Vitry-sur-Seine (94) ont mis à l’honneur la déconstruction des stéréotypes sexistes dans les contes de fées de notre enfance.

Questionner les représentations genrées dans la littérature

Visite_recteur_camille_claudel

Échanges entre le recteur et les élèves

En présence de M. le recteur, Daniel Auverlot, les élèves de la classe de 1e BA (métiers de l’Accueil) ont prouvé à quel point les lycéens de notre académie se sentent eux aussi concernés par le sujet de l’égalité hommes-femmes. Ils ont dévoilé « avec une certaine fierté » leur contribution à cette évolution des comportements : la création d’un livre bilingue intitulé Et si les contes de fées n’étaient pas SEXISTES / What if Fairy Tales Weren’t SEXIST.

Ce projet, initié par Sarah Challal, référente égalité filles-garçons du lycée, et co-piloté par Janice Nicholas, professeure de lettres-anglais, s’est principalement articulé autour de la « prise de conscience des stéréotypes sexistes de notre environnement et de notre littérature » par les élèves.

Le projet qui leur a été proposé consiste à étudier, dans la langue anglaise, des contes de fées traditionnels. Objectif : identifier les stéréotypes de genre qui s’y cachent, pour mieux les questionner et les déconstruire à travers une réécriture de ces contes.

Les élèves ont « pris du plaisir à écrire les contes et à détruire les stéréotypes sexistes qu’on y retrouve habituellement. ». Mais ce « travail long et difficile » de relecture des contes ne s’est pas fait sans « appréhension ». Ils reconnaissent volontiers que « au-delà des difficultés liées à la langue, notre propre conception de l’homme et de la femme et des rôles qui leur sont dévolus, ont été un obstacle majeur qui a parfois nécessité une remise en question de nos certitudes. [...] Ces stéréotypes sont tellement ancrés dans notre éducation qu’il nous est parfois impossible de les relever ».

Princes et princesses anticonformistes et iconoclastes

Mme Challal tient à souligner « le travail colossal abattu » par les élèves, « des créateurs fous et pleins d’humour » qui ont relevé le pari, malgré leurs craintes initiales et l’ampleur de la tâche !

Finies « les belles princesses qui attendent sagement qu’un beau prince passe par hasard pour les délivrer des griffes de leur méchante belle-mère », les « Cendrillon [qui] n’ont nulle autre qualité que leur physique et leur bonne connaissance des produits ménagers, ce qui suffit très largement aux princes charmants pour tomber éperdument amoureux d’elles » ! Les princesses revisitées par les élèves du lycée Camille-Claudel sont des « chasseuses de serpents » qui « ont les cheveux courts », et les princes des « garçons qui portent les cheveux longs, qui aiment chanter et qui sont bavards ». En d’autres termes, « des princes et des princesses modernes [...] qui refusent qu’on leur dicte ce qu’ils devraient être ».

Mission accomplie, donc, au lycée Camille-Claudel : « Parfois tirés de leur histoire personnelle ou de leur culture d’origine, ces contes se veulent une expérience individuelle au cœur d’une création littéraire collective ». Comme dans tout conte qui se respecte, « tout est bien qui finit bien » pour les élèves de 1e BA : nos chevaliers et amazones modernes ont triomphé dans leur quête d’égalité des sexes, et dans leur joute avec les stéréotypes sexistes, hérités de traditions culturelles et sociales véhiculées dès l’enfance, y compris à travers la littérature. « C’est l’une des missions de l’Éducation nationale que de transmettre ces valeurs d’égalité, et ce dès l’école primaire ».

Objectif sur le long terme : modifier la division sexuée des rôles dans la société grâce à l’École

Recueil_sexistes_01

Et si les contes de fées n’étaient pas SEXISTES

What if Fairy Tales Weren’t SEXIST

Dans ce conte moderne, les élèves de 1e BA « vécurent heureux pour toujours et eurent beaucoup .... de lecteurs », heureux eux aussi de découvrir ce fabuleux recueil de contes, riche d’une saine révolte contre les préjugés liés au genre.

Cette initiative au succès très motivant n’est pas isolée dans notre académie : la promotion de l’égalité filles-garçons est au cœur de la politique éducative de l'académie de Créteil. La Mission académique pour l’égalité filles-garçons œuvre constamment en faveur de l’école de l’égalité, à travers un choix d’activités pour une pédagogie égalitaire entre filles et garçons.

Et de nombreuses opérations sont menées dans l'académie avec différents partenaires – institutions, organismes, entreprises, associations agréées – qui s’impliquent dans le combat contre les préjugés et les discriminations sexistes. Outre le concours « Lire égaux », ouvert aux classes de CP et CE1, qui invite les élèves à rédiger un album sur le thème de l'égalité filles-garçons, ou le programme d'accompagnement de « Capital Filles » au profit des élèves de lycée, beaucoup d’établissements de l'académie font appel à l'association « Elles bougent », dont l'objectif est de renforcer la mixité dans les entreprises des secteurs industriels et technologiques.

Des établissements de l'académie de Créteil figurent aussi très régulièrement dans le palmarès de concours nationaux récompensant des projets qui mettent particulièrement en avant l’égalité filles-garçons : « #ZéroCliché pour l'égalité filles-garçons », « Les Olympes de la parole », « Buzzons contre le sexisme » ...

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir

Directions des services départementaux de l'éducation nationale

Contour des 3 départements de l’académie de Créteil Les 3 départements de l’académie de Créteil : contour du 94 Les 3 départements de l’académie de Créteil : contour du 93 Les 3 départements de l’académie de Créteil : contour du 77

Campagnes

Contacter l'équipe académique laicite

Covid-19 slider

Ecole inclusive

DISPOSITIF VIGIPIRATE "ALERTE ATTENTAT"

Vigipirate risque attentat