ac-creteil.fr

Actualités

Partager cette page

[#Persévérance scolaire] « Un an pour apprendre » : le projet est reconduit après un bilan réussi
Actu académique

Le projet « Un an pour apprendre » a été lancé en 2016 pour mettre en place un dispositif adapté à la prise en charge des mineurs de plus de 16 ans nouvellement arrivés en France.

110 jeunes mineurs ont fait l’objet d’un accompagnement pédagogique tout au long de l’année scolaire 2016-2017, à raison de 20 heures par semaine, dans 2 collèges et 4 lycées de l’académie. Venus surtout d’Afrique (Tchad, Côte d’Ivoire, Mali, Soudan, Guinée...) et d’Asie (Pakistan, Turquie, Syrie...), ces jeunes qui n’avaient jamais été scolarisés antérieurement, ou très peu, sont arrivés en France avec un niveau inférieur à celui de la classe de 5e. 

L’accompagnement proposé avait pour objectif de répondre à leurs besoins spécifiques : avoir une connaissance minimale de la langue française, acquérir des compétences leur permettant d’intégrer une formation qualifiante ou pré-qualifiante, connaître et comprendre leur environnement social et économique pour mieux s’intégrer. 

6 établissements ont été associés au projet :

  •  en Seine-et-Marne, le collège Beaumarchais à Meaux et le lycée Antonin-Carême à Savigny-le-Temple ; 
  •  en Seine-Saint-Denis, le lycée Eugène-Hénaff à Bagnolet et le lycée Eugénie-Cotton à Montreuil ;
  •  dans le Val-de-Marne, le collège Françoise-Giroud à Vincennes et le lycée Jules-Michelet à Fontenay-sous-Bois. 

Un film retraçant les moments forts de ce projet a été tourné dans les 3 départements tout au long de l’année scolaire. 

Les résultats obtenus dans le cadre du dispositif « Un an pour apprendre » ont été très positifs, favorisant ainsi sa reconduction cette année. Près de 80 % des jeunes ont en effet obtenu leur diplôme d’études en langue française (DELF), et plus de 60 % d’entre eux poursuivent aujourd'hui leur scolarité dans les lycées de l’académie ou en apprentissage. D’autres jeunes sont pris en charge dans le cadre des actions de la Mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS). Tous ont en outre bénéficié d’une formation autour des valeurs de la République, laquelle a donné lieu au passage d’un test de type OFII qui a été validé pour 80 % des jeunes.  

Le projet est co-financé par le Fonds social européen, et piloté dans l’académie par le Service académique d’information et d’orientation (SAIO) et le Centre académique pour la scolarisation des enfants allophones nouvellement arrivés et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs (CASNAV), en lien avec la mission Valeurs de la République. Il répond à l’une des priorités de l’académie, qui est d’adapter l’accompagnement des élèves à leurs besoins particuliers, et de favoriser l’inclusion des jeunes qui arrivent en France sans en connaître la langue, en s’appuyant notamment sur les Unités pédagogiques pour élèves allophones arrivants (UPE2A).

En savoir plus
Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir

Directions des services départementaux de l'éducation nationale

Contour des 3 départements de l’académie de Créteil Les 3 départements de l’académie de Créteil : contour du 94 Les 3 départements de l’académie de Créteil : contour du 93 Les 3 départements de l’académie de Créteil : contour du 77

Campagnes

Saisir les services de l'État